Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

Attirer l'attention

Attirer l’attention

Comment faire pour passer du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité ?

Vos enfants n’arrêtent pas !

  • Entre les “Maman regarde moi…”
  • Les “Papa, tu as vu c’que j’sais faire ?”
  • Et jusqu’aux crises de colères dans les lieux publics autant qu’à la maison… au supermarché ou à la gare, ou encore à l’école…
  • Tandis que dans d’autres situations, c’est sur l’effet miroir qu’ils “jouent” !

Tous ces appels criants cherchent à captiver votre attention !  Et ça marche !!

En effet, vous n’avez plus l’esprit libre pour votre vie en dehors de ce petit bout d’chou qui prend toute la place.  Il devient votre unique focus et souvent même, celui de tout votre entourage.  Et vous n’avez même plus la liberté de vous demander si c’est normal…  Vous vous demandez si c’est du caprice et culpabilisez de passer sans cesse de l’amour à l’énervement ! Dans cette tornade émotionnelle, votre médecin vous parlerait de burn-out parental et bien sûr, ne pourrait vous donner congé… de votre famille.  Vous ne doutez pas que vous aimez votre enfant, mais vous aimeriez tellement qu’il vous accorde du répit et qu’il soit plus calme.  Vous aimeriez tant pouvoir lui manifester votre amour, sans toutes ces frustrations.

Colère ou sérénité ?

Capter votre attention

6 étapes pour passer du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité 

1. Faire le point

A ce sujet, à quoi bon définir une norme ? Certains enfants sont plus dynamiques que d’autres, et chaque parent a son seuil de tolérance.  Du coup, dans chaque famille, et entre chaque personne, l’équilibre est à recréer au quotidien

Car bien sûr, vous êtes les premiers repères de votre enfant.  Et certainement, les premiers à avoir à lui montrer tout l’amour parental qu’il vous est possible.  Vous comptez pour eux plus que quiconque. Et jusqu’à 15 ans, voire plus, ce que vous lui montrerez de lui-même aura un impact énorme au présent, autant que pour son futur.

Puisque comme tout le monde, vous avez vos préoccupations, puis vos lacunes, votre passé, vos blessures… alors il est vraiment important de nourrir aussi ce qui soutient l’équilibre.

Sans cela, vous croulerez sous les innombrables demandes d’approbations de vos enfants, et finalement ne saurez plus comment leur montrer que vous les aimez…

Se mettre dans la peau d’un enfant

Si on se mettait dans la peau d’un enfant, on ressentirait que l’on a besoin de se sentir aimé par nos parents.  Et pour cela, que l’on nous parle gentiment, que l’on soit patient avec nous – surtout en pleine construction du système de repères ! Comme tout le monde, il aime aussi être accueilli à bras ouverts et avec un énorme sourire, que vous lui rendiez service, que vous lui montriez quand vous avez pensé à lui, ou encore qu’il compte pour vous.  Et certains vont surtout ressentir votre amour quand vous leur dites “je t’aime” ou quand vous le carressez.  D’autres, à travers des paroles encourageantes, des paroles valorisantes, alors que d’autres encore seront sensibles aux cadeaux, aux services rendus, et bien sûr aux moments de qualité passés ensemble.

Lisez à ce sujet : “Améliorer vos relations familiales : les 5 modes d’expression de l’amour”

Et bien entendu, pour cela, une certaine disponibilité est nécessaire. Ménagez-vous du temps et allez à ce qui est essentiel.

2.  Accordez-vous du temps pour être Heureux en Famille

Parents, dès aujourd’hui, prenez soin de vous, et accordez-vous du temps à l’abri de la tempête.  Réservez-vous des moments de détente, ensemble quand c’est possible, et redéfinissez vos valeurs.

Se ressourcer à deux

Car effectivement, lorsque ces situations sont trop intenses, elles nous montrent une réelle détresse, et, dans certains cas, n’est-ce pas la vôtre que vos enfants vous montrent ?

Que vous montre-t-il ?

Si votre enfant cherche à vous dire quelque chose à votre propos, ce serait quoi ? Qu’avez-vous à comprendre ?  Vous montre-t-il simplement que vous êtes complètement en manque d’énergie ? qu’il est temps de changer de boulot ? Rejoue-t-il la même pièce de théâtre que vous avez joué à vos parents ?  Si vous connaissez l’histoire de votre famille qui résonne avec ces difficultés, prenez conscience que cela ne vous appartient pas à 100 %.  Pour cela, expirez tranquillement et remerciez la vie pour ces expériences et ce qu’elles vous enseignent.  Finalement, dans un moment calme, voire de méditation, affirmez clairement à l’intérieur de vous, que maintenant, vous vivez une transformation de tout cela.  Et chaque jour, visualisez-là jusqu’à ce que cela se concrétise.

Dans cette courte vidéo, le Docteur Soulier explique très bien cette question des transmissions génétiques et transgénérationnelles.

Et puis, voici d’autres façons simples pour vous ressourcer, je vous encourage à en explorer plusieurs et surtout à accueillir, observer, écouter les sensations qu’elles vous procurent : un bain dans une pièce bien propre et rangée, un repas en bonne compagnie au calme, respirer une fleur, s’arrêter pour respirer tranquillement au crépuscule, sur le chemin du travail ou, quand la pluie tambourine sur votre pare-brise.  Observez et écoutez les oiseaux, ou méditez, dans le silence, ou avec une musique de relaxation ou une méditation guidée.  Vous découvrirez certainement bien des choses à votre goût sur internet. 

Se ressourcer - Forêt

Et une fois que vous êtes plus serein…

3. Prendre soin de l’enfant : vivre des moments de qualité

Et des moments de qualité, bien souvent, c’est de l’exclusivité.  Juste vous et votre enfant. Un parent et un enfant à la fois. 

Cela s’explique pour deux raisons, sans doute davantage…

Montrer son Amour

L’intégration des frontières entre lui et le monde

 

D’une part, durant les 15 premières années de la vie, l’humain se transforme physiquement, émotionnellement et énergétiquement.  De la taille du bébé d’environ 3 kg à la taille adulte, il multiplie son poids par 20 et il apprend, en outre, à habiter son corps.  Durant cette période, sa peau toute fine et encore fragile, nous montre que ses frontières et ses ressentis sont réellement en plein développement.  Et avant de se sentir en sécurité, ses antennes sont encore très ouvertes sur le monde.  Pour lui, c’est tout un cheminement d’écouter consciemment ce qu’il ressent.  Alors, lorsqu’il est entouré et sur-stimulé à l’extérieur de lui, c’est compliqué, et cela le fatigue nerveusement.  

Chaque émotion peut être si grande et si forte qu’il est réellement poussé à l’exprimer à l’extrême : se rouler parterre, hurler, tester, exiger… Et petit à petit, il va intégrer ce qui est socialement admis et ce qui ne l’est pas.  C’est aussi tout un apprentis-sage.

S’appuyer sur un tuteur solide

Et d’autre part, et c’est vraiment important avant de consulter 1001 thérapeutes et médecins, votre enfant a besoin de voir ses parents dans leur plus grande stabilité, dans leur plus bel équilibre.  Qu’il grandisse dans une famille unie ou qu’il passe d’une famille à une autre, ce qui l’aidera le plus, c’est de pouvoir s’appuyer en confiance sur des adultes solides, tels des tuteurs qui soutiennent leur croissance.  A qui ils peuvent confier leurs joies, leurs passions et bien sûr, leurs doutes et difficultés.  Sans jugement, et généralement, sans conseil.  Juste de l’écoute.  Il est évident que pour assainir les relations humaines, au sein de la famille en premier lieu, cela commence par retrouver une relation à soi-même.  Observer nos sensations, lorsque l’on exprime quelque chose.

Votre enfant se sentira tellement mieux, et vous aussi, serez aussi bien plus tranquille, lorsque vous passerez davantage de temps à vous écouter l’un l’autre, en disant simplement, “ah oui”. “Ah, tu vois les choses comme cela ?”, “m, m” ou encore, en répétant les derniers mots de la phrase.  Ces petites choses simples permettent de ralentir le rythme, de se sentir écouté, de descendre de la tête jusque dans le cœur et le corps.  Ca change tout !

4. Comment améliorer notre communication pour être Heureux en Famille

Bien des conflits n’ont pas lieu lorsque vous êtes relax.  Et même si vous êtes nés de parents experts en communication, hum hum… vous apprendrez certainement des astuces efficaces à la lecture de “Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

Bien s’alimenter

Les spécialistes en nutrition s’accordent enfin pour dire que le sucre est la drogue la plus insidieuse, et c’est dans l’enfance qu’elle s’installe. D’ailleurs, beaucoup de parents observent que leurs enfants sont bien plus énervés lorsqu’ils consomment du sucre.  Les premiers organes affectés par le sucre sont aussi affectés par l’inquiétude : tiens tiens, nous voilà à parler de l’estomac et de la rate-pancréas.  Et l’inquiétude affaiblit ces deux organes, à un moment où l’enfant découvre une multitude de saveurs.  A une période de sa vie où il apprend à manger, et à différencier ce qu’il aime de ce qu’il n’aime pas.  Et lorsque l’estomac est affaibli, le voilà avec des problèmes de peau, si fine encore, et sur laquelle il peut même développer des petits boutons ou de l’eczéma.  La sécurité et la douceur sont nécessaires et se trouvent heureusement ailleurs que dans le sucre !

Et surtout, cela  va vous aider pour passer du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité.

6. Mon secret : “Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité pour Etre Heureux en Famille ?”

Sur le blog Heureux en Famille, vous retrouvez cette aide précieuse que je pratique au quotidien depuis des années. A la fin de chaque article, je vous transmets la pratique que vous pouvez vous apporter à vous-même, et spécifique au thème abordé : Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité?

Quand c’est possible pour vous, la pratiquer ensemble, en famille ou en famille d’amis, vous fera vivre des expériences plus intenses encore qu’en solo.  Différemment certainement.  Et cela, que ce soit tout en discutant, qu’en étant davantage à l’écoute de votre ressenti.

En Jin Shin Jyutsu, c’est très simple et à la portée de tous : donc voici comment passer un moment d’écoute de grande qualité, seul ou en famille.

En pratique

Au quotidien, installez-vous tranquillement et le temps d’une pause.  Cela peut être à la maison, dans votre fauteuil – ou allongé la nuit, ça marche aussi – dans la voiture ou une salle d’attente, que sais-je ?  Tout simplement, durant quelques minutes, vous posez votre main droite sur votre épaule gauche et votre main gauche sur votre pli de l’aine gauche, sans masser, ni serrer.  Puis quelques minutes de l’autre côté. Observez-vous une Paix Intérieure s’installer ?

En secret du secret, vous pouvez poser vos mains exactement de la même façon sur votre enfant (ou sur quiconque d’ailleurs).  D’abord, proposez-le lui.  Et ne le faites que s’il se dit ou se montre d’accord.  Sinon, faites-le juste sur vous.

Une façon merveilleuse d’aider, d’apaiser votre bébé

Glissez votre main gauche sous sa nuque, et tenez son entre-jambes dans votre main droite, posez le pouce devant et les autres doigts sur les fesses. 

Enfin, lorsque vous prenez quelqu’un dans vos bras – un bébé, ou un plus grand – si vous posez votre main droite sur son omoplate droite et votre main gauche sur le bas de son dos à gauche, cela l’aidera à se sentir relié, sécurisé. 

Voici des croquis pour illustrer tout cela.

Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité


Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

Du besoin d’affection et de reconnaissance à la sérénité

 

Et maintenant, si vous souhaitez en prendre le temps, vous pouvez tenir chaque doigt un par un comme c’est expliqué dans le livre gratuit “6 Gestes Simples pour Faire Fondre vos Émotions”.  Vous trouverez le lien en bas de l’article. C’est si simple… je vous invite à en faire l’expérience sans plus attendre.

Pour aller plus loin…

Au fil du blog, très bientôt… je vous proposerai une vidéo pour vous guider à faire fondre vos émotions une par une, et retrouver la joie au quotidien.

Finalement, vos partages et commentaires sont certainement utiles pour d’autres lecteurs ! Merci de les déposer ci après !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •