Sortir de l’inertie et passer à l’action en 6 étapes

Sortir de l’inertie et passer à l’action en 6 étapes

8 décembre 2018 0 Par Marie de Fauconval

Bienvenue à nouveau sur Heureux en Famille ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique les 6 Gestes Simples Pour Faire Fondre Les Emotions et Retrouver la Joie en Famille cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !

Rentrons dans le vif du sujet : êtes-vous pleinement satisfait de votre situation actuelle ?

Si vous adorez la vie que vous vivez sur tous les plans, alors cet article n’est pas fait pour vous !  Par contre, si certains points ne vous plaisent pas, c’est le moment de sortir de l’inertie et passer à l’action.  Voici les 6 étapes qui mènent au succès.

En effet, souvent, nous rêvons d’une vie meilleure : d’une autre situation professionnelle, familiale, géographique… ou autre.  Et il arrive même que nous ne nous autorisions pas à rêver d’autre chose, tellement nous nous disons que ce n’est pas possible de changer. Nous subissons certains points, parfois toute une vie.  Pourtant, comme le dit Bouddha : “La seule loi de l’univers qui ne soit pas soumise au changement est que tout change, tout est impermanent”.  

Imaginez la vie que vous auriez si vous aviez intégré cela depuis votre enfance. Il vous serait si simple de créer la vie que vous voulez vivre… alors, n’est-ce le moment de l’intégrer et même de l’enseigner à vos enfants ?  Cela leur permettrait à leur tour de vivre plus libre et plus heureux, de vivre la vie de famille dans la joie et la bonne humeur.

Alors, pour faire évoluer toute situation,  pour sortir de l’inertie et passer à l’action, voici la première étape.

1. Prendre conscience de l’inertieAtteindre nos objectifs et être heureux !

Décidément Bouddha nous inspire sur ce sujet.  Il dit : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. »

Dans sa définition, l’inertie renferme une notion de masse, de force, d’influence extérieure et de tendance à conserver sa vitesse…

Pour prendre conscience que “ce que vous vivez est le résultat de ce que vous avez créé”, regardez ce que vous vivez et prenez le temps de vous poser quelques questions :

  • Quel domaine de votre vie vous satisfait ?
  • Quel est votre idéal de vie ?
  • Qu’aimeriez-vous vivre d’autre ?
  • Quelle est votre journée idéale ?
  • Vivez-vous seul.e, isolé.e, en couple, bien entouré.e ou encore en famille ?
  • Dans le pays de vos rêves ?
  • Votre travail vous comble-t-il à tous niveaux : financier, déplacement, passion, rencontres ?
  • Disposez-vous d’assez de temps pour consacrer à votre famille, vos loisirs, vos vacances ?

Nous vivons exactement ce que nous croyons que nous sommes capables de vivre.  Et nous transmettons cela à nos enfants.  Par exemple, si nous nous sentons toujours capables de trouver du travail, nous transmettons cela à nos enfants.  Si nous avons toujours l’impression de manquer d’argent, achetons à bas prix, parlons de la crise… ils l’absorbent aussi.  Si nous faisons un long voyage chaque année, gageons que nos enfants reproduiront cela à l’âge adulte.  Et de la même façon, si nous nous sentons victime d’un système où nous sommes toujours trop peu payés pour nous octroyer un restaurant, il est bien probable que la génération suivante dépasse difficilement ce cap aussi. Enfin malheureusement, si une maladie se retrouve chez plusieurs membres de notre famille, cela continuera de se transmettre à certains enfants. Pas tous, et c’est là que… prendre conscience de cela nous permet bien souvent de faire d’autres choix.

2. Se fixer des objectifs et se visualiser les ayant atteintsPasser à l'action

Alors, maintenant que vous avez fait cet état des lieux, que vous savez où vous en êtes… où voulez-vous aller ? Vivre ailleurs ? Changer de travail ? Augmenter vos revenus ? Être en meilleure santé ? Vivre une relation de couple harmonieuse ? Donner naissance à un enfant ? Inscrire votre enfant dans une école positive ?

Qu’est-ce qui vous permettrait de vous sentir heureux en famille et de transmettre cet état d’esprit à vos enfants.

Pouvez-vous vous visualiser vivre dans cette nouvelle situation

Voici la deuxième étape pour sortir de l’inertie et passer à l’action. Écrivez vos objectifs dans un carnet, avec une multitude de détails et de précisions : des lieux, des couleurs, des parfums, et surtout les émotions que vous ressentez lorsque vous avez atteint ce sommet.  Dès aujourd’hui, réécrivez ces objectifs chaque jour, lisez-les 3 fois par jour.  Vous allez progressivement vous rendre compte de ce qui est essentiel pour vous, et vous allez de plus en plus clairement réaliser que vos buts sont envisageables. 

Faites cet exercice, et vous allez à accélérer le processus de transformation.  Et lorsque vous arriverez sur des obstacles, vos objectifs seront suffisamment clairs dans votre esprit pour vous faire poursuivre avec une grande force.

3. Prendre conscience des freins conscients et lâcher

Pour atteindre vos objectifs, vous savez que avez des échelons à franchir : vous former, disposer d’un véhicule, déménager, vous présenter pour un emploi, le décrocher, attendre que vos enfants soient nés, ou aient atteint un certain âge…

Écrivez vos objectifs, ceux à court terme, mais aussi ceux à moyen et à long terme : dans 5 ans, dans 3 ans, dans 1 an, dans 6 mois, dans 3 mois, dans 1 mois, dans 1 semaine.

Et pour cesser de procrastiner, chaque soir, faites une petite liste de 6 choses à faire le lendemain.  Commencez votre journée par la priorité, et seulement quand elle est remplie, barrez-la sur votre liste et passez à la suivante.  Bien entendu, si cette première priorité ne peut se faire que dans l’après-midi, commencez par la deuxième priorité : mais alors, faites sonner une alarme à l’heure de la première priorité.  Pour les actions que vous reportez depuis longtemps, ne prévoyez qu’une “grosse priorité” par jour. Vous vous verrez avancer pas à pas, solidement et tranquillement.

4. Prendre conscience des freins inconscients et lâcher

Après les freins conscients, d’autres éléments sont plus sournois et vous freinent inconsciemment, et cependant avec une force énorme.  Cette étape est souvent oubliée et pourtant, c’est elle qui nous fait abandonner la plupart de nos projets.  Alors, si comme moi, cette fois-ci, vous voulez sortir de l’inertie et passer à l’action, posez-vous ces questions régulièrement.Excuses ou Résultats ?

  • Pouvez-vous vous voir avec vos objectifs atteints ?
  • Cela implique-t-il des événements qui vous feraient peur ?
  • Risquez-vous de perdre un avantage inhérent à votre situation actuelle ?

 Une petite introspection vous aidera à déceler ces freins. Allez-vous utiliser ces éléments comme excuses ou comme un moyen de grandir pour atteindre vos résultats ?  Resterez-vous dans l’inertie ou passerez-vous à l’action ?

Alors, pour comprendre comment vous vous laissoez gouverner par notre inconscient dans des domaines multiples, voici quelques exemples :

  • vous souhaitez vivre à l’étranger, mais cela impliquerait de vous détacher de votre entourage dont vous dépendez à un niveau ou à un autre,
  • tenir votre restaurant vous fait rêver, mais vous aurez moins de temps à consacrer à votre passion, ou simplement à vos loisirs,
  • gagner un plus gros salaire serait bien nécessaire, mais avec vos amis, vous avez souvent critiqué ceux qui vivent ce que vous désirez…
  • et, oui, vous aimeriez guérir d’une maladie, mais alors, vous risquez de devoir retourner travailler,
  • enfin, vous aimeriez arrêter de boire de l’alcool, mais cela vous semble impossible de prendre des distances par rapport à vos amis qui sont très présents au quotidien…

5. Mon secret : S’aider en Jin Shin Jyutsu pour sortir de l’inertie et passer à l’action

Verrous 1Au fil du temps, l’inertie laisse des traces dans votre corps, et ces blocages vous empêchent de passer à l’action. 

Alors, voici mon secret : installez-vous confortablement, dans votre meilleur canapé, sur une chaise ou même dans votre lit.  Et posez simplement vos mains à l’intérieur des genoux, là où ils se touchent quand vous serrez les jambes.  Sans masser ni frotter.  En croisant les mains ou non.  Et restez quelques minutes, ou 10 minutes… ou plus si vous le souhaitez.  Vous pourriez même en faire une sacré méditation d’une heure.  C’est quelque chose que l’on fait parfois naturellement, et le fait d’y rester plus longtemps et régulièrement va nous aider à avoir les idées plus claires, à nous recentrer et à remettre du mouvement dans nos vies.  Vous pouvez aussi tenir votre pouce gauche dans votre main droite, et vice-versa.  C’est une autre façon, plus confortable dans certaines situations, de nous aider pour sortir de l’inertie et passer à l’action.

Donnez-vous ce temps d’introspection chaque jour durant une semaine, et je vous promets qu’il vous arrivera quelque chose de nouveau.  Je vous souhaite et vous encourage de poursuivre sans relâche.  Si comme moi, et comme des milliers de personnes dans le monde, vous pratiquez cette méthode au quotidien, vous verrez votre vie se transformer à des niveaux parfois très étonnants !

Est-ce la première fois que vous découvrez le blog “Heureux en Famille” ? En complément de cet article, vous pouvez télécharger le livre “6 Gestes Simples pour Faire Fondre Les Émotions”.  Il vous aidera à aller plus loin dans cette aide qui semble si simple et qui pourtant est si profonde.

6. Célébrer le résultat

Alors, dès que vous avez fait quelque chose de nouveau dans la direction d’un nouvel objectif : félicitez-vous ! Célébrez cette victoire, même si elle vous semble infime, et continuez !  Relisez vos objectifs au quotidien, c’est ce qui vous donnera la force de sortir de l’inertie et de passer à l’action.  Transmettez cette clé fondamentale à vos enfants, ils savoureront très rapidement cette façon de cultiver la vie de famille heureuse : celle où chacun reprend son pouvoir personnel, sa vie en mains.

Venez partager vos résultats en commentaires, parce que cela peut éclairer la route d’autres lecteurs ! Soyez en fiers et même si ce n’est pas toujours facile, gardez le cap.

La semaine prochaine, je partagerai sur ce blog des idées pour améliorer la confiance en soi.  Cet élément est essentiel pour vous fixer des objectifs à la hauteur de qui vous êtes.  Et cela aidera chacun à prendre sa place dans la famille. 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages